Eden Villages Logo

Votre recherche
est en cours
,
merci de bien vouloir patienter.

En cours de chargement

Camping Cap de Bréhat

LANCER LA VERSION MOBILE

La résolution de l'appareil avec lequel vous visualisez ce site est inférieure à 800px de large et ne vous permet pas de consulter son contenu de façon confortable.

Nous vous conseillons par conséquent de basculer vers la version mobile de www.cap-de-brehat.com.

JE PRÉFÈRE CONTINUER SUR LA VERSION CLASSIQUE

Vous avez une question à nous poser ?

+33 (0)2 52 46 02 09

Du lundi au vendredi de 9H à 12H30 et de 13H30 à 17H

MENU
La pêche à pied

RÉSERVEZ VOTRE SÉJOUR

Choisissez votre date d'arrivée Et votre date de départ

... ... soit 7 nuitées

Enfants et bébés compris

La pêche à pied

Grandes marées : la pêche à pied pour les nuls !

Informations pratiques : 

  • Guide des marées en vente à l'accueil : 1€
  • Affichage des marées sur le panneau à l'accueil

1. Les huîtres de Port Lazo

Afin de limiter les risques et de respecter l’environnement, il faut :

  • S'informer sur la qualité sanitaire des sites sur lesquels on veut pêcher.
  • Respecter les interdictions permanentes ou temporaires (arrêtés préfectoraux et municipaux).
  • Respecter les réglementations sur les tailles de captures, le marquage des espèces, les périodes et les quotas de pêche.
  • Se renseigner sur les horaires de marée et la météo. Cliquez ici
  • Limiter la quantité de coquillages pêchés à ce qui pourra être consommé le jour même et faire attention aux horaires des marées.
  • Après la pêche, conservez les coquillages au frais et consommez-les rapidement car leur qualité peut vite se dégrader.
  • Préserver le milieu marin (remettre les cailloux en place, reboucher les trous, utiliser les outils appropriés autorisés …).

L'information sur les risques sanitaires et sur les réglementations de la pêche récréative est aussi accessible, auprès des mairies et des services compétents :

  • DDTM/DML (Direction Départementale des Territoires et de la Mer / Direction Mer Littorale)
  • DTARS de chaque département breton (Délégation Territoriale de l’Agence Régionale de Santé)
  • IFREMER (Institut Français de la Recherche pour l’Exploitation de la MER)

Vous trouverez un accès à la mer et au Port Lazo du Camping Le Cap de Bréhat, afin de pratiquer la pêche à pied. Vous pourrez essayer de trouver 6 fruits de mer ! Les plus chanceux trouveront peut-être des homards ou des araignées...

À quelle saison ?

On dit traditionnellement qu'il ne faut pas manger d'huîtres les mois sans R (de mai à août). C'est Louis XV qui mit en place cette règle, afin d'éviter les intoxications dues au transport lorsqu'il fait chaud, et pour préserver la ressource, car la reproduction des huîtres tombe durant cette période. Aujourd'hui, c'est surtout une question de goût : elles sont plus laiteuses lors de leur reproduction.

 

Comment les pêche-t-on ?

Les huîtres se pêchent à la main, en les décollant délicatement du rocher avec un « couteau détroqueur », acheté en magasin spécialisé. Pour faire de belle pêche, le coefficient de marée est de 90 au minimum, l’idéal étant 110.

Quelles règles ?

Chaque pêcheur a le droit à 5 kg. Côté taille, l'huître creuse doit mesurer 5 cm.

Comment les choisir si vous les achetez ?

Tout d'abord, « huître creuse ou plate » ? Le choix est souvent restreint car près de 98 % des huîtres françaises sont creuses, les plates (en fait, assez rondes) sont plus rares et souvent plus chères.

Ensuite, « quel numéro ? » : ce numéro est compris entre 0 et 5 pour les huîtres creuses et entre 000 et 6 pour les huîtres plates, il indique la taille de la coquille de l'huître. Mais, attention, les n°000 sont les plus grosses et les n°6 les plus petites !

Pour les huîtres creuses, quelle que soit leur taille, vous pouvez choisir la grosseur de la chair, il s'agit alors des  « fines » ou des « spéciales », ces dernières étant les plus charnues.

Comment les manger ? 

- Crue, vivante, nature ou avec citron historié en dents de loup, du vinaigre et du pain de seigle beurré.
- Juste réchauffées au four, farcies ou carrément gratinées, les huîtres chaudes sont faciles à préparer et permettent même parfois de faire apprécier l'huître aux plus réfractaires.

Comment ouvrir les huîtres ? Cliquez ici

2. Les coques

À quelle saison ?

Comme la palourde, la coque est un « fouisseur » qui se cache sous le sable. Elle se pêche du printemps à la fin de l'automne. L'hiver, elle est plus maigre.

Comment les pêche-t-on ?

Pas évident de les repérer. Mais il y a une règle infaillible : mieux vaut se mettre près des pêcheurs chevronnés ! Contrairement à la palourde, la coque ne se manifeste pas en surface, il faut gratter le sable pour la trouver. Quelques signes peuvent également vous aider :

  • Deux petits trous de respiration caractéristique dans le sable.
  • Un jet d'eau expulsé à votre passage.
  • Une petite touffe d'algues, une bosse ou une trace de sable plus foncée.
  • Dans les petits ruisseaux à marée descendante, vous pouvez distinguer l'extrémité des coques.
  • Regarder où fouille les oiseaux, ils sont de bon indicateur.

Quelles règles ?

5 kg par pêcheur et une taille de prise réglementaire de 3 cm. Surtout, ne pas oublier d'enfouir sous le sable les coquillages fouisseurs que l'on ne garde pas.

Comment préparer les coques ? Cliquez ici

3. Les palourdes

À quelle saison ?

On peut pêcher la palourde du début du printemps à la fin de l'automne. Les palourdes se pêchent à marée basse, quand les fonds où elles vivent se découvrent.

Comment les pêche-t-on ?

La palourde se trouve enfouie dans tous les types de sable à une profondeur de 6 à 15 cm. Comme pour tous les coquillages, la palourde laisse une marque caractéristique sur le sable à l'endroit ou elle s'est enfouie. Pour la dénicher, il suffit de creuser avec une griffe, un râteau ou un couteau à palourde. 

Quelles règles ?  3kg par pêcheur, d'une longueur minimale de 4 cm.

Comment préparer les palourdes ? Cliquez ici

4. Les crevettes

À quelle saison ?

Si la crevette grise se pêche toute l'année en Loire-Atlantique, la crevette « bouquet » se trouve au printemps et à l'été.

Comment les pêche-t-on ?

Il faut se mettre dans l'eau jusqu'à la taille. Les amateurs sont souvent équipés d'une « chevretière », encore confectionnée artisanalement dans le Pays de Retz. On la pousse devant soi, en raclant les fonds marins. On peut également utiliser une épuisette, notamment pour la pêche aux crevettes entre les roches.

Quelles règles ? Pas de quotas pour la crevette. Taille : 5 cm pour la crevette « bouquet »; 3 cm pour la grise.

 Comment préparer les crevettes ? Cliquez ici

5. Le couteau

À quelle saison ?

Comme ses copines palourdes et coques, le couteau est un fouisseur. Mais dans nos contrées, on en trouve malheureusement très peu.

On va les pêcher où ?

Pas de « coin » à couteaux, dans le département. On peut en trouver partout, à condition d'avoir un temps sec pour bien repérer le couteau à la surface du sable.

Comment les pêche-t-on ?

C'est une pêche très ludique. On commence par repérer un trou ovale, en forme de « 8 », grand comme une cacahuète. On y dépose un peu de sel fin. Le couteau, croyant à une montée des eaux, apparaît à la surface. Il faut réagir très vite pour l'attraper tout en faisant attention à ne pas tirer trop fort sur le couteau, au risque de se retrouver seulement avec la coquille !

Quelles règles ? Pour le moment, aucune.

Comment préparer les couteaux ? Cliquez ici

6. Les bigorneaux et les bulots

À quelle saison ?

Les bigorneaux se pêchent toute l'année et très facilement, les bulots apprécient davantage la fraîcheur hivernale.

On va les pêcher où ?

Le bigorneau est à dénicher sur les rochers, au milieu des algues et près de la côte.

Comme le bulot, il se ramasse à la main. Le bulot, lui, est à traquer plus loin, entre les étoiles de mer, légèrement enfoui dans le sable, ou encore sur quelques coins de roches parmi les moules.

Si la pêche aux bulots est bonne, on peut en ramasser quelque 150-200 dans son panier.

Comment les pêche-t-on ? À la main, pas de matériel requis !

Quelles règles ? Pas de taille requise pour les bigorneaux, 4,5 cm pour les bulots. Pas de restriction au niveau de la quantité.

Comment préparer les bigorneaux ? Cliquez ici